Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
6.jpg

Boîtes quantiques semiconductrices pour l’optique quantique intégrée

Les excitations électroniques dans des boîtes quantiques semiconductrices III-V non contraintes sont ainsi un très bon système pour définir des bits quantiques contrôlés de manière cohérente à l’aide d’impulsions lumineuses. Par ailleurs, l’étude de l’interaction non-linéaire entre les porteurs et le réseau de spins nucléaires permettra de contrôler la dynamique de l’aimantation nucléaire et générer un régime d’auto-oscillation de ces spins à l’échelle nanométrique. L’objectif est de réaliser une interface spin-photon robuste en contrôlant l’environnement, notamment magnétique et démontrer à plus long terme l’intrication entre spins distants.