Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
3.jpg

Soutenance de thèse de Frédéric Wintzenrieth - Lundi 16 mars 2015 à 10 h 30

UPMC - 4 place Jussieu - 75252 PARIS Cedex 05 - Amphithéâtre Charpak, Barre 22-33 - R-d-C -SB02

Frédéric Wintzenrieth, équipe Mécanique multi-échelles des solides faibles

Propagation du son et diffusion de la lumière dans les mousses

Résumé

L’objectif de cette thèse est de caractériser et comprendre la propagation d’ondes acoustiques dans les mousses solides ordonnées. Nous avons mis au point une nouvelle sonde acoustique fondée sur la diffusion multiple de la lumière cohérente. Cette sonde appelée Laser Speckle Visibility Acoustic Spectroscopy résout en temps et en espace le champ de déplacement induit par le passage de l’onde acoustique ce qui permet d’en mesurer la relation de dispersion et la longueur d’atténuation. Nous avons validé la technique LSVAS en étudiant ces propriétés pour une mousse aqueuse dont les propriétés viscoélastiques sont par ailleurs connues. Nous avons ensuite élaboré des mousses solides de structure ordonnée en gélifiant des mousses liquides monodisperses produites à l’aide d’un générateur microfluidique. En excitant des ondes acoustiques dans un guide d’onde rempli d’une telle mousse gélifiée, nous avons étudié leur propagation dans une gamme de fréquence jusqu’à 10 kHz. Les célérités longitudinales et transverses ainsi que la longueur d’atténuation mesurées simultanément à basse fréquence montrent que, l’onde acoustique se propage dans la mousse solide comme dans un milieu continu effectif viscoélastique. Les variations des célérités longitudinale et transverse de ce mode lent avec la fraction volumique des bulles sont bien décrites par la loi de Wood et elles sont en accord avec la loi semi-empirique proposée par Ashby & Gibson. Aux fréquences supérieures à quelques centaines de hertz, la longueur d’onde transverse se rapproche de la taille des bulles et le mode lent n’est plus observé. Par contre, un mode beaucoup plus rapide, avec une vitesse comparable à celle du son dans l’air, apparaît. Nous montrons comment on peut décrire ce régime et le fort couplage entre le mouvement des films et du gaz dans le cadre de la théorie acoustique de Biot.

Abstract

This thesis aims at characterizing and understanding acoustic wave propagation in ordered solid foams. We developed a new acoustic probe based on coherent light multiple scattering. This probe called Laser Speckle Visibility Acoustic Spectroscopy is sensitive to the displacement field induced by the acoustic wave in time and space, so that the wave dispersion relation and attenuation can be measured. We validated LSVAS measuring the aforementioned properties in aqueous foams which viscoelastic properties were already known. We then elaborated solid foams with ordered structures by gelling monodisperse liquid foams produced with a microfluidic generator. Generating acoustic waves in a wave guide filled with such a gelled foam, we studied their propagation in a frequency range up to 10 kHz. Longitudinal and transverse wave velocities but also attenuation lengths simultaneously measured at low frequency show that the acoustic wave propagates in solid foam like in an effective viscoelastic continuous medium. Longitudinal and transverse wave velocity variations of this slow mode with gas volume fraction are well described by Wood’s law and agree with the semi-empirical law suggested by Ashby & Gibson. At frequencies higher than a few hundred hertz, the transverse wavelength approaches the bubble size and this slow mode is not observed any more. Meanwhile, a much faster mode, which velocity compares to the sound wave velocity in air, appears. We show how this regime and the strong coupling between film and gas displacement in the framework of Biot’s acoustic theory.