Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
1.jpg

Soutenance de thèse de Victor Alarcon Diez - Mercredi 14 décembre 2016 à 15 h

Victor Alarcon Diez, doctorant dans l’équipe Croissance et propriété de système hybride en couches minces de l’INSP.

INSP - UPMC - 4 place Jussieu - 75005 Paris - Barre 22-23, 3e étage, salle 317

« Développent de système de détection de particules pour analyse de matériaux avec faisceau d’ions »

JPEG

Résumé

Cette thèse présente de nouveaux développements en détection de particules chargées et traitement tout-numérique d’impulsions pour application à l’analyse avec des faisceaux d’ions rapides (IBA). Un ensemble de 16 détecteurs gravés sur une puce de Si est mis en œuvre, ce qui fournit un angle solide de détection environ 100 fois plus grande que celle des détecteurs utilisés auparavant pour l’IBA. Seize chaines d’acquisition sont également mises en œuvre avec une approche ’tout-numérique’ pour le traitement des signaux issus des détecteurs. Dans son ensemble, le système ainsi développé a une résolution en énergie équivalent à celle des détecteurs standards. La considérable quantité d’information ainsi générée est traitée de manière cohérente en ajustant des spectres en énergie simulé aux spectres mesurés grâce à un algorithme de recuit simulé, avec le NDF DataFurnace.

Les grandes angles solides disponibles sont exploitées pour des études par rétrodiffusion de Rutherford (RBS) et canalisation d’ions de l’isolant topologique Bi2Se3 enrichi en fer en vue d’études de l’effet thermoélectrique, de spintronique ou encore la computation quantique, ainsi que pour des études par RBS et analyse par réactions nucléaires (NRA) de matériaux pour la photovoltaïque organique, basés sur tetraphenyldibenzoperiflanthene (DBP) comme photo-absorbant avec oxydes de métaux de transition pour injection de charge.

Abstract

This thesis presents new developments in charged particle detection and digital pulse processing for application in analysis with fast ion beams - Ion Beam Analysis (IBA). In particular a charged particle detector array, consisting of 16 independent charged particle detectors on a single silicon chip is implemented giving an overall solid angle of detection around two orders of magnitude greater than the standard charged particle detectors used in IBA. Sixteen parallel data acquisition channels are implemented using a fully digital approach for nuclear pulse processing. The overall system has an energy resolution equivalent to that of standard detectors. The large amount of data generated is handled in a self-consistent way by spectrum fitting with a simulated annealing algorithm via the NDF DataFurnace.

The large solid angles thus achieved are exploited in Rutherford Backscattering Spectrometry (RBS) and ion channelling studies of the topological insulator Bi2Se3 enriched in Fe, in view of studies of the thermo-electric effect, spintronics and quantum computing, and in RBS and Nuclear Reaction Analysis (NRA) studies of organic photovoltaic materials based on tetraphenyldibenzoperiflanthene (DBP) as the photo-absorber and transition metal oxide charge injectors.

Jury

Max DOEBELI, chercheur, ETH Zurich - Rapporteur

Alessandro ZUCCHIATTI, Professeur, UAM - Rapporteur

Georges ALQUIE, Professeur emerite, UPMC- Examinateur

Hicham KHODJA, Chercheur, CEA - Examinateur

Nathalie MONCOFFRE, Chercheure, CNRS - Examinatrice

Ian VICKRIDGE, Chercheur, CNRS - Directeur de thèse